Comparez des devis de bureaux de recouvrement

Quel est le montant total de toutes vos factures impayées?
Moins de 1.999 €
2.000 € à 9.999 €
10.000 € à 49.999 €
Plus de 50.000 €
Quelle est l'ancienneté de la plupart de vos impayés?
Moins de 6 mois
Entre 6 mois et 2 ans
Plus de 2 ans
Pas relevant / Je ne sais pas
Combien de factures impayées avez-vous?
1 à 20
20 à 50
50 à 100
Plus de 100
Je n'ai pas (encore) de factures impayées
Quel type de clients avez-vous?
Surtout des particuliers
Surtout des entreprises et/ou administrations publiques
Particuliers et entreprises
Prénom
Nom
E-mail
Téléphone (GSM)
Vous êtes...
Adresse (rue, no., boîte)
Code postal
Ville
Pays

devis recouvrement creances
Vous êtes ici : Recouvrement de créance » Actualités » Pourquoi autant de faillites en Belgique?

Pourquoi autant de faillites en Belgique?

Comparez: les prix  Rubriques: 4. Actualités
Encaissement en Belgique

Les derniers rapports du bureau d’étude Graydon sont alarmants. En effet, de plus en plus de faillites sont comptabilisées en Belgique. Pour exemple, 11.147 entreprises ont déposé le bilan rien que sur le mois de janvier 2013 soit une augmentation de 40,4% par rapport à janvier 2012 (pour plus d’informations: cliquez ici). Mais pourquoi la Belgique subit-elle autant de faillites? Quelles sont les raisons qui poussent les entreprises à déposer le bilan?

Un contexte économique difficile

La crise économique est une des causes indéniables de ces faillites. Apparue en 2007-2008, cette crise s’explique par de nombreux facteurs qui font, à l’heure actuelle, toujours débat. Même s’il est difficile de déterminer avec précision les causes les plus déterminantes, les prêts excessifs des banques à des consommateurs qui n’étaient pas toujours solvables ont contribué incontestablement à plonger la Belgique dans cette situation.

Dans ce contexte de crise, les entreprises ont du mal à s’en sortir face à l’austérité budgétaire (c’est-à-dire les mesures plus sévères appliquées dans la gestion des budgets) et les charges élevées. Elles doivent également faire face à un épuisement de leurs réserves, une conjoncture négative (état global d’une économie) et à des impayés en hausse. Ces derniers peuvent s’avérer très critiques pour une entreprise.

Les mauvais payeurs de plus en plus nombreux

Ces dernières années, les impayés et les retards de paiement sont constamment en augmentation. En effet, alors que le terme de paiement contractuel moyen entre les entreprises est de 35 jours, les paiements sont effectués en moyenne après 54 jours. Dès lors, les entreprises qui détiennent des créances se retrouvent en manque de liquidités et ont elles-mêmes, par ricochet, des problèmes pour payer leurs dettes.

Pire encore, certaines créances se retrouvent amorties. Cela signifie qu’elles sont totalement ou en partie annulées car la défaillance du débiteur est trop importante ou parce que l’engagement d’une procédure de recouvrement serait trop coûteux. Ces créances amorties représentent une perte quotidienne de 26,3 millions € en dépit des produits et services fournis.

Pour régler ce problème lié aux retards de paiement, la Belgique devrait établir un modèle de comportement. En effet, les pouvoirs publics sont également considérés comme des mauvais payeurs avec un retard de paiement moyen de 28 jours.

Pour faire face à ces mauvais payeurs de plus en plus nombreux, vous pouvez faire appel à une agence de recouvrement. Celle-ci est spécialisée dans les mesures à prendre pour récupérer légalement ses impayés. Pour trouver une agence adaptée à vos besoins, vous pouvez réaliser une demande de devis via notre plateforme. Vous recevrez, ainsi, des offres de plusieurs agences que vous pourrez librement comparer.

Les consommateurs ont moins de pouvoir d’achat

Avec la crise économique, le pouvoir d’achat des consommateurs a baissé. En effet, ils ont subit de nombreuses augmentations des impôts suivis d’un ralentissement des revenus de leurs activités. Dès lors, ces consommateurs trouvent la vie de plus en plus difficile et cela cause des répercussions directes, entre autres, sur les commerces de détail et de l’horeca. Ensuite, un phénomène de faillites en cascade intervient :

Les consommateurs achètent moins chez les détaillants

=> Les détaillants achètent moins chez les grossistes

=> Les grossistes font moins appel aux fournisseurs

580 bureau recouvrement belgique 5 Pourquoi autant de faillites en Belgique?

/


Vous avez des factures impayées et vous désirez faire appel à un bureau de recouvrement pour récupérer rapidement votre argent? Envoyez une demande de devis et recevez des offres de plusieurs bureaux d'encaissement spécialisés. Ce service de comparaison est gratuit et sans engagement de votre part.