Comparez des devis de bureaux de recouvrement

Quel est le montant total de toutes vos factures impayées?
Moins de 1.999 €
2.000 € à 9.999 €
10.000 € à 49.999 €
Plus de 50.000 €
Quelle est l'ancienneté de la plupart de vos impayés?
Moins de 6 mois
Entre 6 mois et 2 ans
Plus de 2 ans
Pas relevant / Je ne sais pas
Combien de factures impayées avez-vous?
1 à 20
20 à 50
50 à 100
Plus de 100
Je n'ai pas (encore) de factures impayées
Quel type de clients avez-vous?
Surtout des particuliers
Surtout des entreprises et/ou administrations publiques
Particuliers et entreprises
Prénom
Nom
E-mail
Téléphone (GSM)
Vous êtes...
Adresse (rue, no., boîte)
Code postal
Ville
Pays

devis recouvrement creances
Vous êtes ici : Recouvrement de créance » Actualités » 4 mesures pour combattre la hausse de faillites

4 mesures pour combattre la hausse de faillites

Comparez: les prix  Rubriques: 4. Actualités
iStock_000015800566Medium (1)

L’année 2013 a battu tous les records en termes de faillites. En effet, 12.306 entreprises ont été déclarées en faillites. Cela représente une hausse de 11,35% par rapport à l’année 2012. Cette montée importante des dépôts de bilan est surtout marquée en Wallonie (+ 13,9%) et à Bruxelles (+17,6%), alors que ces deux régions connaissaient une diminution des faillites entre 2011 et 2012.

Parmi les faillites recensées en 2013, 35% des entreprises avaient moins de 5 ans d’existence et 61% avaient moins de 10 ans. Face à ce constat, l’UCM (Union des Classes Moyennes) demande de nouvelles mesures afin de mieux protéger les entreprises. Certaines dispositions existent déjà comme le Centre pour entrepreneurs en difficulté ou la loi sur la continuité des entreprises. Mais ces dispositions ne sont, aujourd’hui, plus suffisantes.

Éviter les faillites en 4 axes

  1. Diminutions importantes des charges sociales et fiscales. Le but de cette manœuvre est de réduire les charges et les coûts qui pèsent sur les entreprises, plus particulièrement les petites.
  2. Accompagnement systématique des nouvelles petites entreprises pendant 3 ans. L’intérêt est de s’assurer qu’elles aient les compétences minimales de gestion.
  3. Meilleure gestion des retards de paiement. Selon les analyses, 1/3 des faillites sont dues aux retards de paiement. Il est donc essentiel de réduire ces délais à des niveaux acceptables. Il est également possible de mieux gérer ses retards de paiement en les confiants à des bureaux de recouvrement spécialisés. Ceux-ci proposent souvent des honoraires en fonction des résultats, ce qui permet de limiter les coûts.
  4. Plus de tolérance face aux entreprises en difficulté. En cas de difficultés, les entreprises subissent souvent des majorations importantes (TVA, ONSS, intérêts de retard de paiement des impôts,…). L’UCM demande que les possibilités d’exemption de ces punitions puissent être élargies à toutes les entreprises en difficulté.

Vous avez des factures impayées et vous désirez faire appel à un bureau de recouvrement pour récupérer rapidement votre argent? Envoyez une demande de devis et recevez des offres de plusieurs bureaux d'encaissement spécialisés. Ce service de comparaison est gratuit et sans engagement de votre part.